Investir

Sais pas pourquoi mais il se hume depuis ce matin qu’investir pourrait fort bien venir de veste. Dans les vapeurs du caoua, ça nous a sauté aux yeux comme le nez au milieu de la figure ou peu s’en faut.

Mais revenons à nos moutons, moutons.

A priori, notre affaire se goupille en latin : un petit in- pour fourrer sa paluche là où je pense, autrement dit mettre la main au porte-monnaie, qui comme de juste se trouve dans la veste, vestire (prononcer « ouestiré » comme y insistait M. Printz aux latinistes de Prisunic que nous fûmes).

Parenthèse : et ouais, « oué » ! Z’avez sûrement remarqué ça dans Astérix : les U sont toujours taillés en V. Car les Romains, tout balèzes qu’ils aient été, ne pouvaient pas graver leurs U dans le marbre avec un bel arrondi, se trouvant donc contraints de tracer tout droit. A l’œil nu, les U ressemblaient donc comme deux gouttes d’eau aux V, qui ont fini par se prononcer comme des U. Vu ?

 

Ouérification faite, bingo ! Vestire vient bien de vestis, vêtement. L’intuition matutinale était cependant plus raccord avec la première acception du verbe, au sens d’investiture :

mettre (qqn) en possession, revêtir (d’un pouvoir, d’un droit, d’une fonction).

Ils sont fous, ces Romains !

Merci de votre attention.

 

Vous diriez même plus :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s