Comme pas permis

 

L’ouï-dire nous apprend à l’instant que les candidats au permis de conduire doivent désormais poireauter 3 à 4 jours pleins avant d’être fixés sur leur sort. ‘Tention, on ne parle pas ici de l’obtention du papier rose soumise à un délai normal et presque jubilatoire, une fois que vous savez.
De not’ temps, nous vivions suspendus à la bille du stylo de l’inspecteur au-dessus du fameux sésame. Dramaturgie, rite quasi-initiatique et tout le bataclan mais l’affaire était au moins réglée au sortir de la titine. De l’histoire ancienne, ma bonne dame.

Mais revenons à nos moutons, moutons.

Ces quelques secondes d’angoisse se sont donc muées en insoutenables nycthémères. Car précisément, comment faire face à la recrudescence d’invectives et de horions dans l’habitacle dus à tous ces gros khônnards éconduits courroucés ? Compatissant pour les peaux de vache inspecteurs, le législateur a dans sa grande sagesse instauré par l’arrêté du 5 décembre 2003 l’annonce différée du résultat. Lequel atterrit donc dans votre boîte aux lettres au prix des affres susnommées. Vous qui suivez l’actu comme votre ombre étiez au courant, on en est quant à nous resté bouche bée comme le permis du même nom.

En voilà un motif d’indignation qui n’est pas près de s’étioler : à cause d’une minorité de sauvages, on pénalise tous les autres. Honteux !! Pour rester dans l’ambiance, quid des dos-d’âne par lots de 6, pour éviter les raids en ligne droite de quelques marioles, mmh ? Et dans un registre plus léger, que dire des 70 millions de morts dus au ressentiment d’un peintre raté ?

 

Un peu d’humanité, que diable. Inspecteurs, délivrez votre papelard à tous sans état d’âme. Fomentez dans le même temps avec les collègues des ponts et chaussées un système de dos-d’âne rétractiles, qui surgiraient tel l’alligator dès qu’un malade débaroulerait à tombeau ouvert. Bon, y’aurait de la tôle froissée et les pompiers (équipés, eux bien sûr, d’un pare-alligators) auraient un peu de boulot pour désincarcérer tout le steak haché, on n’a rien sans rien. A moins que les Fangio de tout poil préfèrent rouler en Zyklon B ?

Merci de votre attention.

 

Publicités

Vous diriez même plus :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s