Nutella : le ou la ?

 

Avec « l’ami Ricoré » au moins, les choses ont toujours été claires. Mais quant au genre de Nutella, allez savoir pourquoi, l’indétermination devient pomme de discorde, que dis-je ? frise la guerre civile.

Parlons peu, parlons bien : mettre ici un coup d’arrêt définitif aux hostilités serait illusoire. Les arguments pro-le ou la n’étant jamais étayés par autre chose que : « parce que c’est comme ça », ce billet confortera les seconds sans pour autant faire flancher les premiers (eeeh oui, « la Nutella », c’est comme ça). Nous tartinons l’objet de la controverse depuis trop longtemps, hélas, pour qu’il en aille autrement. Puisse néanmoins la démonstration ci-dessous rabattre pour un bon millier de petits déj quelques claquemerdes un peu trop déployés.

nutella

Mais revenons à nos moutons, moutons.

Du lait, des noisettes, Nutella doit de toute évidence son blase à sa recette. A l’export, l’angliche nut s’acoquine à merveille avec ce suffixe féminin en diable, dont raffolent les compatriotes du chef Ferrero : Barbarella, ma que bella
Et puis le bon lolo, c’est quand même pas chez papa qu’on va le chercher, dites ? Oh mais vous ne nous amènerez pas sur ce terrain pseudo-psy qui, selon qu’on s’ébatte dans l’oxymore d’une dureté crémeuse ou qu’on zieute les rondeurs du pot version magnum, permet de voir midi à sa porte. Non, si Nutella est féminin, c’est qu’il ne peut en être autrement, comme le prouve de manière imparable le petit décorticage ci-dessus.

D’aucuns objecteront que Nutella est une marque et qu’à ce titre on ne saurait lui donner un genre. C’est se donner un genre, permettez-nous de vous le dire, messieurs les pisse-froid. Car toute l’histoire de Nutella s’inscrit dans la féminité la plus délibérée : née Supercrema, elle s’est même un temps appelée la Tartinoise (’t-y pas mignon ?).

 

Si les zhexagonaux persistent – majoritairement, semble-t-il – dans l’erreur, c’est qu’ils ont pris dès le départ le parti du masculin qui l’emporte. Mais viendrait-il à l’idée de quiconque d’évoquer « du stracciatella » devant les bacs de glace susdite ? « Du mozzarella » au sujet de cette autre boule fameuse ? Ecco.

Fille elle fut conçue, fille elle restera, à moins de nous expliquer pourquoi Nutella virerait de bord en passant les Alpes.

Tenants du masculin, vous pouvez toujours vous consoler avec de la Nutella cul sec.
Merci de votre attention.

 

Publicités

Vous diriez même plus :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s