Cerne

 

Et en quoi l’étymo de cerne me concerne ?

Vous fatiguez pas, la réponse est dans la question.

Mais revenons à nos moutons, moutons.

La langue est ainsi faite que la descendance d’un seul de ses enfants s’éparpille à telle allure qu’il faut être douze pour courir derrière. L’occasion de se concerter sur les recherches avant de tomber d’accord.
Et voyez comme l’étymo est fendarde : si cet accord est le sens premier du mot concert, le con-certare latin signifiait en fait se « disputer avec ». Et ce à cause du radical formé sur certus, participe hérité de cernere : « diviser, décider ». Certes, pour conclure une affaire, vaut mieux trancher dans le vif.

Mais de nos jours, cerner quelqu’un, c’est saisir l’ensemble de sa personnalité. Cerner = « entourer ». Comme « entourer » = cercler, on a tôt fait de mettre cerne et cercle dans le même panier rond. Equation séduisante mais hasardeuse.
Pardon de vous le balancer tout de go mais cercle est d’une autre lignée : cerceau, circuler, circonscrire et tout ce qui tourne autour.
Souvenez-vous (même si ça date) du mot illustre de César :

panem et circenses,

« du pain et des jeux [du cirque] », censés suffire au bonheur du peuple. Visionnaire, le Jules.
Là où ça se complique, c’est que le mot latin pour cerne (circinus) est, lui, le petit frangin du circus bien connu. Z’auraient fait la piste carrée qu’on ne serait même pas là à discuter.

 

La cerne, le cerneau de noix et toutes ces petites choses chiantes courbées ont donc peu de rapport avec la « séparation » inhérente au cerner originel. Laquelle est déjà à l’œuvre dans l’indo-européen krei-, qui a valu au grec ancien krinein (« séparer, trier, trancher »).
De sorte que critiquer chaque décision en temps de crise, c’est ajouter de la « division » à la « division », les enfants.

D’ailleurs, les cousins de cerner portent tous la marque d’un choix : décerner (« décider » qu’untel l’aura, le « distinguer » donc), discerner (« distinguer » toujours mais dans la pénombre) et même l’éclatant discriminer.

Conclusion : y’a cerner et cerné.

Merci de votre attention.

 

Vous diriez même plus :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s