« Château de cartes »

 

On est toujours tout fiérot de l’utiliser, cette image. Sauf que bon, hein, une seconde de réflexion et elle s’effondre comme un château de cartes.

Mais revenons à nos moutons, moutons.

C’est vrai, ça : dessinez mentalement le « château de cartes » de votre choix. Allez allez ne regardez pas à la dépense.
Ayé ? Bigre, l’ensemble a fière allure. Mais sans rire, il tient davantage du bête triangle ou de la pyramide (les cartes supérieures entraînant les suivantes dans leur chute) que d’un château stricto sensu.

Renouvelez l’opération en visualisant, mettons, un château de sable. Cette fois, tout y est : tours, donjon, pont-levis, chemin de ronde, mâchicoulis, jusqu’à la plus infime échauguette. L’ennemi et la marée peuvent toujours se pointer.

Bref, ça c’est du château, sans l’ombre d’un doute.

 

Que voulez-vous, il est obligé qu’on vous rie au nez avec votre « château de cartes ».
Vous seriez champion du monde de la discipline, imaginez un peu le potentiel spectaculaire de la construction. Les cartes se coucheraient les unes sur les autres en partant dans deux directions opposées via des colimaçons savamment calculés pour se rejoindre dans les douves. Autre chose que cet équilatéral désespérant, pas royal pour deux écus.

 

Aussi, ne venez plus la jouer petits bras, à l’avenir.

Merci de votre attention.

 

Publicités

Vous diriez même plus :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s