Tollé

 

Pluie d’indignations, concert de protestations, toux d’offuscations, tollé condense le tout en cinq lettres. Il bat même d’une courte tête bronca, qui l’avait bien mérité faut dire.

Mais revenons à nos moutons, moutons.

On est toujours tenté d’en rajouter, avec tollé. Au risque de friser le pléonasme :

Tollé général ;
Tollé dans l’assemblée.

C’est qu’à l’instar de chahut, volley-ball ou accouplement, il ne peut y avoir de tollé que collectif. Pourtant, le pauvre a l’air bien seul. De prime abord, rien chez lui n’évoque une quelconque parenté ou origine.

 

Râlez pas. S’il a survécu jusqu’à nous, c’est parce que nous avons passé nos XIIe, XIIIe, XIVe, XVe et XVIe siècles à nous plaindre copieusement au cri de « tolez ». -ez ? Impératif pluriel du verbe toldre : « ravir, enlever, saisir, prendre ». Qui n’existe plus et c’est bien dommage car on pouvait le toldre dans tous les sens çui-là :

tolir, toillir, toloir, touldre, toudre, todre, tobre, taudre, taure, tore, torre.

C’estoit le temps où la langue était en pâte à modeler.

Je li toldrai la corune del chief ;
Il te toudra tote ta terre ;
La teste vous torray par dessouz le menton ;
Amours tolt dormir et mengier ;
Fors son espee nule rien n’en tolli ;
Vus li avez tuz ses castels toluz…

un ravissement à conjuguer.

 

« Tolez » ne serait rien sans le courroux des Juifs au moment d’enjoindre Ponce Pilate à « prendre » Jésus et à l’« enlever » pour y planter des clous :

Tolle, tolle, crucifige eum.

La preuve que ça s’est passé comme ça ? Evangile de Jean (XIX, 15). Alors alors.

 

Tolle, donc, impératif de tollere (« enlever » mais aussi « lever, porter vers le haut »), papa de tolérer (« endurer ») et des plus lointains téléscope, téléphone et autres télévision, via le préfixe grec télos, génitif de téléos (« loin », « fin, accomplissement »), d’après téllein (« s’élever » en parlant des astres, v. tellurique), venant en bout de course de l’indo-européen kwel- (« rouler », v. cycle).

 

Aussi, quand un tollé s’élève, prenez sur vous sans broncher et laissez le vent tourner.

Merci de votre attention.

 

Publicités

Vous diriez même plus :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s