Comment sauver votre stylo fétiche du kidnapping ?

 

La tchatche s’envole, les écrits restent : votre fidèle stylo est le plus court chemin entre votre âme et la postérité. Neuf chances sur dix pour que pendant votre absence, on viole votre papeterie intime. Et à votre retour, c’est le vide que happe votre main au moment de vouloir s’en saisir. Malgré une enquête de voisinage menée tambour battant et le couteau entre les dents, personne n’a rien vu, rien entendu. Tous complices, c’est pas possible.

Aucune explication rationnelle : la malédiction du stylo qu’est pus là a encore frappé.

 

Une fois calmées vos velléités vengeresses, reste à savoir ce qui peut bien traverser le crâne du kleptomane qui, dix fois dans les parages, vous dépossèdera dix fois. Tôt ou tard, celui-ci a la claire conscience d’avoir commis l’irréparable ; que ne vous le rend-il dans un torrent d’excuses ?

Soit ce type de zigs croit que ce qu’il empoigne est à lui et l’embarque sans demander la permission ni son reste. Soit il jalouse votre style. Qu’espère-t-il donc en s’emparant du pinceau de Picasso ? Le mystère demeure.

 

Or donc, quelle attitude adopter ?
Réagissez en dépouillé civilisé.
Plusieurs options s’offrent à vous :

 

♦  Mordillez constamment le bout, à l’ancienne. Vous aurez la langue d’un schtroumpf mais plus personne n’y posera ses sales pattes.

 

♦  Vous rabattre sur un stylo de seconde zone ? Seconde victoire pour le voleur ! Tapez plutôt au clavier, jusqu’aux plus minimes griffonnages. La manip nécessite d’imprimer pour un oui pour un non ? Ce que la planète y perdra, votre orgueil y gagnera.

 

♦  A l’instar des valises de la Brink’s maculant les biftons lorsqu’un braqueur actionne le système, piégez votre stylo pour que toute l’encre éclabousse à la gueule du pickpocket.

 

♦  Puisque vous vous taillez les veines à chaque disparition, n’écrivez plus qu’avec le sang qui en pisse. Au moins, on ne viendra pas vous le piquer (sauf vampires de passage).

writing

Flegme et dignité, montrez de quel bois vous vous chauffez.

 

Publicités

Vous diriez même plus :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s