A qui s’adresser pour une réincarnation ?

 

Vous avez déjà tout bordé. S’il faut revenir sur terre, que ce soit sous une forme assez pépère pour vous éviter, tant qu’à faire, d’avoir à revivre les vicissitudes d’ici-bas.

La question est : qui décide ? Certainement pas vous. Heureusement, d’ailleurs : après avoir fait joujou avec votre âme, vous passeriez à celle de vos ennemis. Et comptez bien sur eux pour qu’ils vous rendent la pareille. On ne se débarrasse pas d’un boulet.

C’est donc à un tiers, impartial, que revient le droit d’exaucer vos vœux. Encore faut-il toquer à la bonne porte.

Avec le père Noël, Dieu ou les météorites, le service après-vente s’occupe de tout. Liste de courses, marmonnage ad hoc et pfuuuuuit ! zzzzzzz ! tchhhhhh ! (personne ne sait quel bruit ça fait).
Mais pour une réincarnation ? Peut-on se fier à l’entourage, supposé se mettre « à vos souhaits » au premier éternuement ?

Dans le doute, adressez vos desiderata à votre serviteur, qui transmettra.

 

En attendant, quelle attitude adopter ?
Réagissez en pauvre mortel civilisé.
Plusieurs options s’offrent à vous :

 

♦  Le rideau de douche. Ne vous réjouissez pas trop vite à l’idée de vous rincer l’œil dissimu. Si vous ne choisissez pas soigneusement votre point de chute, vous aurez l’honneur d’être tringlé par défaut chez une mocheté, sans pouvoir fuir.

 

♦  Quitte à revenir inanimé, pourquoi pas en galet au bord d’un ruisseau ? Idyllique de prime abord. Mais au premier promeneur, vous vous retrouverez en trois ricochets au beau milieu de la flotte. Où vous coulerez à pic, dans la vase souillée par les poissons d’eau douce. Sont-ce vraiment là vos projets de vie prochaine ?

 

♦  Expérience intéressante : vous réincarner en vous mais à une autre époque. Ou du sexe opposé, histoire de faire le tour de la question. Si ces éventualités ne vous ont jamais effleuré, profitez-en pour vous repointer en plus dégourdi.

reincarnation2

♦  Si vous vous êtes toujours rêvé(e) en poutre ou en tsar de toutes les Russies, rien ne vous empêche de faire fifty-fifty. Vous couperez l’herbe sous le pied des révolutionnaires venus vous mettre une tête au carré.

 

♦  A choisir, revenez en père Noël, en Dieu ou en météorite. La réincarnation ne vous concernera plus.

 

Flegme et dignité, montrez de quel bois vous vous chauffez.

 

Vous diriez même plus :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s