Enveloppe

 

On a beau chercher, enveloppe ne rime qu’avec salope, interlope, clope, flop, nyctalope, trompe de Fallope, cyclope et varlope, ce grand rabot à poignée. Heureusement qu’antilope et escalope sont là pour relever le niveau. Sauf que, comme un fait exprès, les braconniers ont des pneus Dunlop.
Galope, ma grande.

Mais revenons à nos oryx, moutons.

Vide, l’enveloppe n’a pas de valeur particulière. Il suffit d’y glisser quelque chose pour que l’affaire devienne sérieuse. Au moment de la cacheter, la dramaturgie monte encore d’un cran.

C’est pourquoi le dérivatif à la sacro-sainte enveloppe renfermant le nom du vainqueur tue tout le suspense de la cérémonie. Pourquoi croyez-vous que la Poste, sur le modèle des enveloppes pré-timbrées, n’ait pas jugé utile de proposer des enveloppes pré-fermées ? Pour ne pas nous priver de ce plaisir secret.

 

Si le substantif vous semble sans attaches, visualisez plutôt le verbe envelopper. Comparez-le à développer. Si à cet instant l’adrénaline sourd de partout, c’est que la révélation produit son effet. Si rien ne fait tilt, dites-vous bien que toute la relation du couple est bâtie sur –veloppe.

 

A tout seigneur tout honneur, envelopper fait figure de doyen. On le croise dans la bouche de la première femme préhistorique emballant le quatre-heures de son homme pour la chasse à l’antilope de tantôt (sans 4×4, c’est dire la gnaque qu’il lui fallait) ; plus officiellement en 980 sous la forme envoloper, puis anveloper. Et jamais personne pour taper sur les doigts du copiste.
Et ça continue : 1235, envoleper. On faisait strictement ce qu’on voulait, at that time.

 

D’aucuns repèrent dans voloper (papa d’envoloper) le latin tardif aluppa, « copeau, brin de paille », délayé avec volvere, « faire rouler ». Evoluer vient de là, de même que vulve. Une enveloppe aussi sûre qu’une autre après tout.

D’autres se tournent vers l’anglais wrap, qui lui aussi « enveloppe » tout ce qui se présente, comestible inclus. En moyen angliche, le verbe avait nom wlappen et il l’avait bien cherché.

 

Développer a également connu des mises à jour : desvoleper (fin XIIe), desveloper (XIIIe), desvoluper (XIVe). Il s’est développé en développement, alors que son antonyme n’a point fait enveloppement (d’où longue cécité possible).

Avec l’enveloppe, on a gagné au change.

Merci de votre attention.

 

Vous diriez même plus :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s