Parler

 

Parlons peu, parlons bien : un parolier n’est qu’un parleur professionnel, et un beau. Une fois cette évidence posée, la parenté entre parole et parler, qui nous avait toujours échappé inutile de nier, parle d’elle-même.

Mais revenons à nos moutons, moutons.

Fort de ce qui précède, on peut être sûr que parler s’est d’abord dit « paroler », avant que la voyelle ne se fasse avaler en parlant.

Confirmation avant l’an Mil :

li müet i parolent, li surt i unt l’oïe,

ce qui a le mérite de la clarté.

En fait de « muet », o est loin d’être le seul.

 

Visez un peu la parabole.

Devenue paraula en latin parlé pour pas qu’on la reconnaisse (tu parles), parabola (car c’était elle) vient du grec parabolè, « comparaison, analogie, rapprochement ». Z’auriez jamais fait le rapprochement, avouez ! Rassurez-vous, les Espagnols non plus, un brin dyslexicos avec leur palabra.

Kit de montage : para- (-doxe, -pharmacie et toutes les médecines parallèles), à clipser sur ballein déjà connu de nos services). Et hop ! paraballein, littéralement « jeter contre/à côté », d’où « comparer ».

 

Autrement dit, parler, c’est paraboler. Normal que rien n’avance dans ces conditions ! Si nous peinons déjà à nous comprendre, comment voulez-vous que Coco le perroquet parle en étant écouté ?

 

Pour ne pas décevoir votre auditoire, sachez enfin adapter votre prise de parole au contexte.

Il va parler,

motus.

Tu vas parler,

pas motus, votre vis-à-vis n’étant sans doute pas d’humeur à parlementer.

Merci de votre attention.

parler2

Publicités

Vous diriez même plus :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s