Ça va Saint-Remy-en-Bouzemont-Saint-Genest-et-Issoooon ?

 

Le ridicule tient moins à la longueur du toponyme qu’à la question elle-même. Lancée au public telle une banane par l’artiste qui se prend pour un bateleur (ou vice versa), cette entrée en matière en dit généralement long sur son degré de fumisterie.
Ça va toujouuuuurs ?

Mais revenons à nos moutons, moutons.

Demander au public si « ça vaaaaaa » lui permet de s’époumoner à peu de frais. C’est le but principal de la manœuvre. D’ailleurs la variante la plus connue recommande de « faire du bruiiiiiiiiiiiiiiiiiiit ».

– Ça va Saint-Remy-en-Bouzemont-Saint-Genest-et-Issoooon ?
– Ouaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis !

Précédée de « Comment », la question cesse d’être rhétorique et n’appelle plus d’autre réponse qu’un râle indistinct.

Car toute la salle ne peut par définition s’accorder sur un oui unanime – a fortiori sans savoir qui est le voisin de derrière. Au cas par cas, il se trouverait toujours des pris du nez pour renifler qu’en ce moment, c’est pas la grande forme.

C’est pourquoi le démagogue évite de prendre des nouvelles de chaque spectateur. L’effet ne serait pas le même.
Il ne s’inquiète donc pas vraiment de l’état de santé de son auditoire mais il a gagné trois secondes.

 

D’ailleurs, s’adresse-t-il à la salle ? Non : à Saint-Remy-en-Bouzemont-Saint-Genest-et-Isson tout entier. Ce qui est encore moins honnête.
Comme si 1) toute la ville était dans la salle, 2) toute la salle était de Saint-Remy-en-Bouzemont-Saint-Genest-et-Isson. Ça n’empêche point les non natifs, venus parfois de fort loin, de répondre au même volume que les autres. La lâcheté de la foule est contagieuse ; on préfère ne pas contrarier la vedette.

 

Elle est donc sûre de faire mouche, avec sa pseudo-question. Soyons moins prévisibles. Hurlons-lui « noooooooooon » comme un seul homme. Ou « viens-en au fait, évidemment que ça va, on a payé pour te voir, pauvre taaaaache ».

 

Une prochaine fois, nous traiterons des cas d’humoristes-grattouillant-et-pianotant-un-tiers-du-spectacle-au-lieu-de-faire-rire.

Merci de votre attention.

 

Publicités

Vous diriez même plus :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s